La directive sur le copyright voté par la commision JURI est renvoyé au parlement

Le 20 Juin, la commission JURI du parlement Européen avait voté pour la directive sur le copyright.

Triste nouvelle : sachant que l’ensemble des eurodéputé.e.s français.e.s ayant voté, ont voté pour la mise en place des machines à censurer.

En revanche ce 5 Juillet, 318 parlementaires Européens ont rejeté le mandat de négociation interinstitutionnelle (contre 278) , ce qui permet de relancer le débat au parlement Européen et la possibilité de supprimer/revoir l’article 13 dans le texte. ainsi que d’autres articles controversés.

 

 

Des propositions pour protéger la liberté d’expression

Récemment, l’ONG Civil Liberties Union for Europe a proposé une modification du texte, plus respectueuse de la liberté d’expression.

Pour rappel l’article 13 vise à mettre en place un filtrage de tous les contenus envoyés sur toute plateforme d’hébergement / diffusion de contenu afin de contrôler les violations au droits d’auteur.

Contrairement à la défense que l’on peut entendre de la part de nos détracteur, nous ne souhaitons pas que tout soit gratuit sur Internet au détriment des artistes, mais simplement que la liberté d’expression et celle des auteurs de contenu soit respectée.

Si un algorithme décide seul de la publication d’un contenu lorsqu’il détecte un bout de chanson, de vidéo et ce sur n’importe quel site web, cela va donner lieu à des suppressions automatisées et aveugles, dont les auteurs n’auront que peu de recours pour prouver leur bon droit, leur bonne foi : comme c’est déjà parfois le cas sur Youtube. Avons-nous vraiment envie de généraliser ce filtrage à tous les sites permettant de mettre en ligne des vidéos, des articles, des musiques, du code ?

Et qui vendra à prix d’or son algorithme de détection de contenu à l’ensemble des plateformes qui auront les moyens de se l’acheter ?

Qui ose encore nous faire croire que le but de cette directive est de s’opposer aux GAFAM ?

 

Merci à vous

Un grand merci à vous !

Une bataille a été gagnée, mais la directive sur le Copyright sera soumise à l’ensemble du Parlement Européen dans la semaine du 10 Septembre.

D’ici là, il faut continuer à contacter les Eurodéputé.es pour discuter et informer des conséquences de mettre en place un tel filtrage automatisé et éviter de perdre un Internet Libre, tel qu’on le connaît.

La suite des évenements : https://saveyourinternet.eu/

 

L’équipe Iloth.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *